dimanche 12 avril 2015

Aujourd'hui, le dispositif télé remplace l'espace public par l'image publique et l'image publique est excentrée de la cité

La question de la téléprésence délocalise la position, la situation du corps. Tout le problème de la réalité virtuelle, c'est essentiellement de nier le hic et nunc, de nier le "ici" au profit du "maintenant". [...] Déclin de la présence physique au profit d'une présence immatérielle et fantomique. [...] Or, aujourd'hui, le dispositif télé remplace l'espace public par l'image publique et l'image publique est excentrée de la cité. [...] Si demain nous aimons uniquement le lointain sans être conscient que l'on hait son prochain parce qu'il est présent, parce qu'il pue, parce qu'il fait du bruit, parce qu'il me dérange et parce qu'il convoque, à la différence du lointain, nous détruisons la cité, c'est-à-dire le droit de cité. [...] Le fait d'être plus proche de celui qui se tient au loin que de celui qui se trouve à côté de vous est un phénomène de dissolution politique de l'espèce humaine. On voit que la perte du corps propre apporte la perte du corps de l'autre, au profit d'une sorte de spectralité du lointain, de celui qui est dans l'espace virtuel d'Internet ou dans la lucarne de la télévision.

Paul Virilio, Cybermonde, la politique du pire