samedi 28 mars 2015

Le « poison LGBT » dénoncé par Aymeric Chauprade

Le rapport Panzeri adopté hier au Parlement européen au nom des droits de l’homme a fait réagir l’eurodéputé Aymeric Chauprade (FN).

«L’impératif des droits de l’homme est devenu la politique étrangère de l’Union européenne (…) L’Union européenne (…) n’a qu’une ambition: donner au monde entier des leçons de morale, exporter partout sa culture de mort avec la promotion de l’avortement, avec l’affaiblissement du cadre naturel des civilisations fondé sur la famille naturelle». 

Mais Chauprade a surtout fait bondir le lobby homosexuel et ses relais médiatiques en dénonçant «la diffusion du poison LGBT (Lesbiennes- Gay-Bisexuel-Transexuel)». «Voilà l’objectif central du rapport Panzeri. Et pour que le poison instillé par l’extrême gauche puisse être digéré par le groupe PPE, il est dilué dans la dénonciation générale des attaques contre les droits de l’homme, laquelle cible, en priorité, les adversaires géopolitiques des États-Unis, à savoir la Russie et la Chine». 

Nicolas Bay, autre eurodéputé FN, a également dénoncé ce « rapport Panzeri » et son idéologie du genre.