samedi 21 mars 2015

Ernst Jünger, décoré par l'empereur de l'Ordre pour le Mérite, la plus haute distinction militaire allemande,qui n'a pratiquement jamais été décernée à un simple lieutenant


Au cours de l'offensive de Printemps, Ernst Jünger est blessé pour la sixième fois (21 mars), tandis que sa compagnie est presque entièrement anéantie (Feuer and Blut). Après avoir été hospitalisé à Berlin et Hanovre, revient sur le front à Vraucourt (4 juin). Fait retraite en juillet avec son régiment, sous le feu des troupes anglaises, à hauteur de Bapaume (Le boqueteau). Reçoit la Médaille d'or des blessés (1er août). Septième blessure près de Cambrai (août). Décoré par l'empereur de l'Ordre pour le Mérite, la plus haute distinction militaire allemande, créée par Frédéric II, qui n'a pratiquement jamais été décernée à un simple lieutenant (18 septembre). Finit la guerre dans un hôpital militaire de Hanovre, puis rejoint la maison familiale à Rehburg (Orages d'acier).

Alain de Benoist, Ernst Jünger, une bio-bibliographie