dimanche 15 février 2015

Provocation : une église du Cher transformée en mosquée


Le quotidien La Croix vient de reprendre une information sortie par LeBerry.fr. Une église catholique du Cher, désacralisée et mise en vente par le diocèse de Bourges, pourrait être rachetée par une association marocaine, pour en faire une mosquée. Cette affaire nous rappelle la Grande Mosquée de Cordoue transmuée en cathédrale, mais aussi la Basilique Sainte Sophie de Constantinople convertie en mosquée. 

Il est vrai qu’on nous dit qu’il n’y a pas assez de mosquées en France. C’est pour cette raison que les musulmans sont amenés à prier dans la rue. Le Japon a pourtant trouvé la parade. Plutôt que de financer la construction de mosquées ou d’autoriser les fidèles à réquisitionner l’espace public pour y organiser des prières de rue, l’Etat nippon circoncis l’exercice du culte musulman aux lieux d’habitation. De cette manière, les Japonais ne se sentent pas agressés chez eux par des pratiques religieuses étrangères, qui peuvent toutefois s’exercer librement. 

Mais revenons en France, où la Gauche et les associations anti-racistes dénoncent souvent ce qu’ils considèrent comme des provocations, faites aux musulmans. Quand l’hebdomadaire satyrique Charlie Hebdo a publié des caricatures de Mahomet, la Gauche a dénoncé des provocations inutiles et irresponsables. Quand Jean-François Copé, candidat à la présidence de l’UMP, a parlé du racisme anti-Blanc et des pains au chocolat arrachés des mains des enfants blancs pendant le ramadan, il s’agit bien encore de cela : il faut cesser de provoquer la communauté musulmane. 

Mais n’est-ce pas une provocation faite à la communauté catholique par la communauté musulmane, quand il est question de racheter et de transformer une église en mosquée ?