lundi 2 février 2015

Le pass Navigo, une laisse électronique


Ce tract, qui pose la question du technocontrôle, a été distribué aux usagers des transports en commun parisiens lors des actions portes ouvertes (ouverture des portillons du métro pour y faire entrer tout le monde gratuitement) et d’information sur les mutuelles de sans-ticket (qui mettent en œuvre une solidarité face aux contrôles et amendes) par les membres du Réseau pour l’abolition des transports payants à la fin de l’année 20006. 

Au train où vont les choses, si tout se passe le comme le projette la RATP, bientôt tous les usagers des transports en commun franciliens seront équipés d’une puce RFID. Ce dispositif électronique miniaturisé contenu dans le pass Navigo est conçu pour émettre et recevoir des informations à distance (c’est-à-dire sans contact). 

Comme dans un jeu 
Le fait même que les mouvements des individus « navigotés » soient enregistrés est une atteinte à la vie privée et aux libertés individuelles. Après la carte à puce bancaire et le téléphone portable et bien d’autres encore, cela vient compléter la liste des dispositifs électroniques permettant d’épier l’individu. Alors que la RATP annonce déjà plus de 1,5 million d’individus ainsi pucés, on peut s’étonner, voire s’alarmer du manque de réaction de ces derniers. Si on proposait aux individus de les tatouer avec un code-barres, le système de contrôle ainsi mis en place serait équivalent... et pourtant ô combien plus explicite et parlant. Cela pourrait évoquer de mauvais souvenirs. 

En novlangue, Modernité = Liberté = Contrôle 
L’emballage clinquant de la modernité, le gain de temps absurde vanté par la RATP et son langage lénifiant permettent de passer outre ces réactions d’écœurement bien légitimes. En jouant le jeu des anagrammes, la quête de sens donne malgré tout une piste. 

Navigo = Va nigaud 
On arrive là au sens de ce projet. L’individu serait donc un objet et dans notre monde tout serait objet (produits, êtres vivants et morts vivants). La RATP souhaite grâce à cette puce gérer les flux de passagers mais cela ne peut se faire sans piétiner la vie privée des individus. La volonté de contrôle s’exprime ainsi grâce aux technologies développées dans ce but. Tout doit être contrôlé. Les animaux d’élevage et les animaux de compagnie sont déjà pucés. Wal-Mart, la plus grande chaîne de distribution au monde, demande à un nombre croissant de ses fournisseurs de pucer les produits. Quel sera le prochain objet à être pucé ? Vous !