vendredi 13 février 2015

L'agence HSBC de Bayonne "attaquée" par des militants du groupe Bizi!

Une vingtaine de militants du groupe altermondialiste basque sont entrés dans la banque, ont pris des meubles, essentiellement des chaises et sont ressortis avec dans la rue. Une façon de dénoncer les agissements de la banque britannique au coeur d'un scandale sur les évasions fiscales. 

Ce fut une intervention pacifique bien que très surprenante pour les agents de la banque. 17 militants sont entrés vers 14h30 dans les locaux d'HSBC situés en centre-ville, équipés de diables pour transporter les meubles. Ils en sont ressortis avec des chaises et un fauteuil qu'ils ont ensuite installé dans leur propre local. Au vu de la scène, quelques personnes ont applaudi... et les "Bizi!" ont laissé un souvenir au responsable de l'établissement : le "livre noir des banques" publié par ATTAC et Bastamag. 
Une action coup de poing pour dénoncer le rôle d'HSBC dans l'organisation d'une opération d'évasion fiscale en France, révélée le quotidien Le Monde mardi dernier. "L'évasion fiscale en France coûte chaque année de 60 à 80 milliards d'euros à l'Etat" selon Jon Palais, le porte-parole de Bizi!. "HSBC permet aux plus riches de voler la collectivité au détriment des crèches, des logements, de l'école, de la santé ou des transports publics. 
Bref, c'est Robin des Bois à l'envers, qui vole aux pauvres pour que les riches aient encore plus" dénonce t-il. Bizi ! pointe du doigt ce manque à gagner pour l'Etat, de l'argent qui permettrait notamment de financer "une loi de transition énergétique ambitieuse" à hauteur de 30 ou 40 milliards d'euros. Bizi! appelle à saisir le patrimoine et les biens d'HSBC, tenu pour responsable d'un "pillage des finances publiques". "Nous donnons aujourd'hui l'exemple : les fauteuils récupérés vont être installés au siège de notre association et contribueront ainsi à notre action publique au service de la transition énergétique et de la lutte contre le changement climatique."