samedi 14 février 2015

Comme il est doux de se rouler dans son plus grand défaut, d’avoir honte et surtout de ne pas prendre de bonnes résolutions

Je ne sais plus qui, un jour, m’a dit que j’étais vraiment indifférent, mais sans la moindre simplicité, et que cela gâchait tout : 
     « Vous croyez que votre indifférence vous rend différent des autres. » J’ai failli lui sauter au cou, tellement c’était juste. Je n’ai pas cherché à répondre, à trouver une excuse : c’était vrai. Comme il est doux de se rouler dans son plus grand défaut, d’avoir honte et surtout de ne pas prendre de bonnes résolutions. 

Roger Nimier, Les épées